Travel Make People

Ces émissions qui nous font voyager

La télé pour partir en voyage (en attendant) …

Envie d’un peu d’évasion et pas le temps ou le budget nécessaire pour réserver un vol et partir à l’aventure ?

Pas de panique, bien qu’un peu aliénant et bien moins dépaysant que de respirer le parfum d’une Edelweiss avec vue sur les montagnes, la télévision peut malgré tout rendre quelques services et nous faire découvrir quelques jolies contrées.

De la rencontre spontanée au gré du voyage, du partage de recettes à travers le monde, la découverte de peuples au mode de vie peu banal, des voyages au bout du monde, voici quelques émissions à mettre devant les yeux de tout âge et inciter au voyage car comme le disait Saint-Augustin « Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page. » Dévorons un peu de voyage confortablement installé dans son fauteuil …

* J’irai dormir chez vous

j-irai-dormir-chez-vous-antoine-de-maximy

A tout seigneur, tout honneur, la première émission qui a vraiment développé mon goût du voyage est celle d’Antoine de Maximy, j’irai dormir chez vous. Harnaché de deux caméras, une sur la bretelle de son sac à dos destinée à filmer ses interlocuteurs et une seconde beaucoup moins discrète fixée au bout d’un bras articulé afin de filmer son propre visage, Antoine se balade à travers le monde avec l’intention de rencontrer les habitants et de leur demander l’hébergement afin de s’imprégner au mieux de la culture et des coutumes de chaque pays.

Depuis 2005, il a visité 36 pays et d’autres sont en projets (Allemagne, Birmanie, Argentine). Lui-même choisit ses destinations en fonction de ce qu’il a envie de découvrir, le reste n’est qu’improvisation pendant une quinzaine de jours environ. Trilingue (français, anglais, espagnol), il entre facilement en communication lors de ses voyages, mais cela ne l’empêche pas de s’enfoncer dans la campagne cambodgienne par exemple et d’essayer de se faire héberger sans qu’aucune communication verbale ne soit possible.

Très souriant et avenant, il se fait facilement inviter et accepter mais cela arrive parfois qu’il faille se résoudre à prendre une nuit d’hôtel (qui est toujours réservée et payée d’avance au cas où). Les mauvaises expériences sont rares mais arrivent parfois comme la fois où un inuit drogué lui a cassé sa caméra lors de son second voyage au Québec ou une tentative d’enlèvement en Bolivie, pays qu’il a dû quitter prématurément étant recherché par ses agresseurs après être passé en direct sur le journal télévisé local, folle histoire. Heureusement les bons souvenirs et les belles rencontres sont beaucoup plus nombreuses comme au Maroc, le pays où Antoine a eu le meilleur accueil d’après lui, au Cambodge où ne pouvant communiquer avec les mots avec un vieil homme, ces derniers ont échangé en se répondant en musique ou l’extrait culte où Antoine est complètement saoul en Corée.

La scène en Bolivie quand Antoine échappe à une voleuse

L’extrait bourré en Corée

 L’émission dure une cinquantaine de minutes, il existe également deux films sur un format plus long « J’irai dormir à Hollywood » et « J’irai dormir à Bollywood ». On peut retrouver l’émission actuellement sur France 5 ou assez facilement en streaming sur internet.

Voici une émission visible sur youtube, l’épisode cap-verdien qui est super :

A découvrir également, « j’irai dormir chez l’homme qui brûle », le dernier épisode en date qui est une extraordinaire aventure dans le désert américain qui réunit chaque année quelques 60 000 festivaliers autour de l’art, le partage et la solidarité.

* Nus et culottés

nus-et-culottes

Nus et culottés est l’émission qui a terminé de me convaincre de voyager à la rencontre des gens.

C’est une émission formidable où les rencontres et les moments de partage sont très émouvants et qui redonnent foie en l’humanité, c’est certifié bon pour le moral !

Le principe en quelques mots, deux jeunes hommes partent « à poil » dans un milieu naturel avant d’aller se présenter aux habitants vetus de leurs habits de fortune afin de se vétir, se nourrir, se déplacer et se loger avec l’objectif de réaliser un rêve défini au début du voyage.

J’en parle plus longuement dans un article dédié ci ici :

http://www.travelmakepeople.com/nus-et-culottes/

* Rendez vous en terre inconnue

rendez-vous-en-terre-inconnue-timsit

Un autre incontournable des émissions de voyage, Rendez vous en terre inconnue présenté par le très bon Frédéric Lopez. Le concept est d’emmener une personnalité rencontrer un peuple dans un coin reculé et détaché du modernisme de la société urbaine, un retour aux valeurs fondamentales de respect de la nature, de solidarité, de simplicité bref, authenticité. La personnalité ne découvre la destination qu’une fois dans l’avion et la suite est une fantastique immersion dans une culture, un mode de vie très atypique devant lequel on s’emmerveille tant le quotidien des tribus peut être difficile mais étant toujours surmonté d’un optimisme et d’une joie de vivre à toute épreuve. Mais si la joie est communicative, l’avenir de certains de ces peuples est menacé par la modernité qu’ils fuient consciemment pour perpétuer leur mode de vie et leurs traditions.

A cette date, l’émission nous a emmené à travers 19 destinations depuis 2004 (une 20e est prévue en Tanzanie !) rencontrer les touaregs, les pygmées, les dogons, les korowaï et autres cavaliers mongols nécessitant plusieurs de jours de voyage pour atteindre leurs terres reculées.

Le dépaysement est total, découvrir la vie des Goranes dans le désert du Sahara est un voyage culturel extraordinaire, partir à la rencontre des Korowaï en Papouasie vous laissera pantois devant la beauté de la jungle indonésienne et la vie des Nénètses sibériens vous surprendra tant le climat leur est hostile.

Pour illustrer la force des émotions véhiculées par l’émission, voici quelques propos piochés parmi les heureuses personnalités qui ont un jour participé à l’émission :

- Zabou Breitman chez les Nyangatom en Éthiopie « En arrivant, je les regardais comme on regarde un livre d’images. Ils m’impressionnaient, avec leurs scarifications. Et puis, au bout de trois jours, j’étais dans le livre, avec eux. C’est un voyage intellectuel simple à faire si l’on est prêt au changement. Chez eux, la notion de groupe est bien plus forte que la notion d’individu. Du coup, personne ne peut agir différemment, sous peine d’être rejeté. Mais d’un autre côté, si on entre dans le moule, personne n’est abandonné. Ni les enfants ni les grands-parents. D’ailleurs, je n’ai jamais entendu un petit pleurer de colère, ni aucun adulte dire: « Au lit ! » Les enfants se couchent sans qu’on leur demande. Malgré la barrière de la langue, j’ai eu de vrais échanges. C’est de loin, le plus beau voyage de ma vie. »

- Bruno Solo chez les cavaliers mongols «L’aventure a confirmé mes propres valeurs. Qu’il faut essayer d’avancer dans la vie en accordant de l’attention à l’autre et en ayant l’humilité d’apprendre de lui. Qu’en dépit des différences de culture, ce que j’aime chez les gens c’est la bonté, l’enthousiasme, la drôlerie. J’ai eu aussi conscience que nous étions tous minuscules au sein de cette nature infinie et immense à la fois si on est ensemble. »

Difficile de retenir ses larmes quand vient le moment des adieux après tant de leçons de vie et d’humilité. Gardons malgré tout un peu de distance avec l’authenticité du programme qui a été mis à mal par une journaliste et dont Fréderic Lopez lui a même a avoué que quelques « arrangements » étaient pratiqués. Selon la journaliste, l’émission a demandé lors du voyage chez les Chipayas en Bolivie que ces derniers gardent leurs habits de fête durant toute la durée de l’émission afin d’insister sur l’isolement culturel de la tribu. Toutes les traces de modernité sont également cachés pendant l’émission comme les téléphones portables que les Himbas namibiens possédaient ou les traces d’emballage plastique que l’on pouvait y retrouver.

Le programme joue clairement sur l’empathie du téléspectateur envers les tribus minutieusement choisie afin qu’elles inspirent la candeur et l’innocence d’humains non pervertis par la société moderne mais la frontière entre les deux univers est souvent beaucoup plus floue.

Malgré ça, l’émission reste une référence du voyage culturel à la télévision, et nous permet une sérieuse remise en question de notre société consumériste capitaliste qui enferme l’individu dans un égocentrisme malsain aux dépens de l’homme lui même et de la nature qui nous nourrit et que l’on néglige … A retrouver sur France 2 dès janvier 2014.

Un aperçu avec Bruno Solo chez les Cavaliers mongols :

* Les aventuriers d’explo

les-aventuriers-d-explo

Voici une autre excellente émission qui déménage en suivant les péripéties d’aventuriers plus anonymes qui se relaient tous les mardi soir sur France ô. Du tour du monde en tandem, d’une longue marche sur la piste Ho Chi Minh, la traversée de l’Islande en vélo, la découverte du Japon, sa gastronomie et ses habitants, les aventuriers partis seuls, en couple ou en famille, nous font partager leur périple à travers des images magnifiques, des rencontres formidables et des commentaires très enrichissants. Nourrie d’une dimension écologique et humaine très prégnante, l’émission ne manquera pas de nous faire découvrir de splendides contrées et des façons de voyager très étonnantes à pied, en bateau, en vélo, en moto, à cheval, en roulotte, de quoi faire le plein d’inspiration pour programmer ses prochaines aventures.

Vous pourrez découvrir sur le replay du site de France ô (à l’heure où j’écris ces lignes) Delphine et Damien partis traverser le monde durant 2 ans et demi en tandem, traversant 22 pays sur 20 000 km en passant notamment par la Cordillère des Andes. Ils y font des rencontres formidables comme Ramon, un bricoleur argentin hors pair, Falou en Bosnie qui conte le quotidien de Sarajevo en guerre, des musiciens boliviens jouant de la flûte de pan ou les condors sur les hauteurs argentines. Ils connaissent quelques galères qui embellissent l’aventure avec quelques casses matériels et des rafistolages maison, des vents puissants qui bloquent toute progression et souffle le moral, devoir pousser le tandem dans les ascensions rocailleuses des Andes bref, un savoureux mélange entre aventure, rencontres humaines et dépaysement culturel, à découvrir sans tarder.

http://www.franceo.fr/emissions/les-aventuriers-d-explo

* Fourchette et sac à dos

fourchette-et-sac-a-dos-liban

Michel Déon disait « Pour bien aimer un pays, il faut le manger, le boire et l’entendre chanter. » C’est ce que nous propose Julie Andrieu dans Fourchette et sac à dos depuis 2007. En effet l’animatrice parcourt le monde à la découverte des cultures culinaires des 28 destinations déjà traversées dans des pays aussi divers que le Cameroun, l’Inde, le Mexique, la Grèce, le Liban … Julie goûte à toutes les spécialités locales : le coléoptère réunionnais, le Tchaï indien, le ceviche d’espadon péruvien, le rommegrot norvégien, le riz sauté au légumes balinais etc. Nous y apprenons quelques secrets de fabrication et voyageons avec elle au rythme de ses dégustations nous délectant des anecdotes, de l’histoire de chaque pays et des formidables rencontres gastronomes.

Mais Julie met aussi beaucoup la main à la pâte. Accueillie chez une famille locale, elle partage une recette typique et est accompagnée dans la préparation. A regarder pour se mettre en appétit, effet garanti !

L’émission est enrichie d’un super site web avec beaucoup d’informations sur les pays traversés ainsi que des recettes bien détaillées pour vous essayer à la cuisine exotique.

Ça se passe ici :

http://www.france5.fr/documentaires/fourchette-et-sac-dos/

L’épisode réunionnais pour découvrir l’émission

* Échappées belles

echappees_belles

Voici un format un peu plus long diffusé actuellement sur France 5, Échappées belles.

Une magnifique émission qui nous emmène elle aussi en voyage à travers la planète de la route des sherpas, à celle des cerisiers en fleurs en passant le Mékong, le Rio Grande, le peuple bushman et quelques destinations françaises comme l’Oisans, le Vercors, les Antilles, la Normandie etc …

Je vous invite à découvrir Cuba

http://www.france5.fr/emissions/echappees-belles

* Les nouveaux explorateurs

les-nouveaux-aventuriers

Les Nouveaux Explorateurs est une émission de reportages diffusée par canal, qui propose de découvrir de nouveaux horizons à travers les yeux d’explorateurs divers. Chacun apporte un regard différent sur un pays et un thème particulier de son choix, avec une volonté de voir la réalité en face, tout en évitant les clichés.
Le but de l’émission est de nous faire voir les choses autrement. Ces globe-trotters sillonnent le monde, de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud, pour partir à la découverte de gens qui font la société. Ils nous communiquent ainsi cette envie de partir explorer le monde, comme eux. (description canal)

Ci dessous, les nouveaux explorateurs en Nouvelle Calédonie où vous ferez entre autre la connaissance de Monique qui tente de préserver la mangrove, victime de la négligence des hommes qui la pollue ou celle de Madeline qui protège les premières minutes de vie des tortues en voie d’extinction …

Moi, j’adore !

Et vous ? Quel est votre émission préférée ?

N’hésitez pas à me faire part d’autres émissions dépaysantes dans les commentaires, j’y jetterai à un œil attentif.

6 reflexions sur “Ces émissions qui nous font voyager

  1. ludo

    Salut Gégé,
    Je suis également plutôt fan de ce que fait De Maximi, je respecte son style de voyage, ses motivations, sa façon de bosser. Les autres je connais moins ou pas du tout, je ne peux donc en parler.
    En revanche, je ne peux m’empêcher d’avoir une petite réflexion quant à l’émission « rendez-vous en terre inconnue ». Plus particulièrement l’épisode avec les Mentawais, plus précisement les Sakkudais. J’ai quelques infos vues de l’autre côté, une réflexion,un vécu…. qui me font arriver à la conclusion : c’est vraiment des cons, irresponsables . Ils ne savent pas de désastre qu’ils causent. C’est une honte ! Un massacre ! Un désastre ! Je ne regarderai plus jamais cette émission, je ne veux pas être l’acteur de ce terrible processus dégueulasse de déculturation.
    Pour reprendre tes mots, « le dépaysement est total » pour cette star accompagnée d’hélicoptères de télé (pour les images aériennes et l’acheminement de matériel),d’ équipes de tournage, de caisses de matos, bouffe, médecins…et surtout liasses de billets !!! Il est total également pour le français resté dans son canapé,

    mais à quel prix !?

    Comme tu le dis : l’avenir de certains de ces peuples est menacé par la modernité qu’ils fuient consciemment pour perpétuer leur mode de vie et leurs traditions. » Je conçois pleinement ceci, je suis malheureusement d’accord, j’ai pu l’observer de l’intérieur, en être le témoin ou même l’acteur. C’est une chose qui m’a sauté à la gueule et tiraillée. Et là ce pose une question. Peut-on faire l’apologie de cette émission ! ?
    La modernité, France2, et la gueule de beau gosse de Lopes. Ils sont les acteurs important de ce processus de déculturation. Ils sont à la base parfois de ceci aujourd’hui tant il est facile de prendre un avion et d’arriver à l’autre bout du monde en 12 h. Le voyage comme disais je ne sais plus qui c’est la route que l’on fait, les évènements en chemin. Et pas juste ce qu’il y a à l’arrivée….. C’est un autre sujet.
    J’en reviens à cette modernité représentée par France 2, le con sur son canap et l’empafé de Lopes. Tout le monde débarque physiquement ou derrière sa técloch (au début au moins), comme ça ….sans réel voyage à l’autre bout du monde chez des gens qui fuient tout ce merdier qu’est le modernisme, la pensée unique, le business…. Cela a plein de formes… quel désastre cela cause !!!!
    J’étais moi-même chez les Mentawais après cette émission. Je ne l’avais pas vu. Je l’ai vue après, c’est tout mimi, mais à quel prix ! J’ai pu analyser après coup l’impact de ceci, et aussi de ce qui se passe après ces émissions. Mettre en avant ces peuples, à la télé, c’est les exposer, les mettre en danger, accentuer ce risque de déculturation du fait de l’arrivée des étrangers. C’est en quelque sorte mettre une pancarte sur la gueule de ces gens qui nous fuient, disant ! REGARDEZ, JE SUIS LA… Deux avions et hop, au pire une pirogue sur deux heures et qq et pas du tout ce qui est décrit dans l’émission. Deux avions et vous pouvez venir me pervertir avec vos basket à cent balles et vos générateurs électriques
    Fredo et ces potos sont arrivés avec deux hélicos. Bien avant, sans Patrick et sa copine. Des caisses pleines de matos, de la bouffe ( du riz, des légumes, de la viande), des générateurs électriques qui fonctionnent à l’essence (produit chère et peu trouvable chez les mentawai, jusqu’alors peu utilisé) des lumières elles aussi électriques, et surtout de la thune ça aide à négocier !
    Les Sakkudais n’avaient rien demandé. Eux, les chamans, les cueilleurs, les femmes qui pêchent ou tissent… étaient là à manger le Sagou, à base de pulpe du sagoutier un arbre qui pousse abondamment sur ces îles, planqués au fond de la forêt tentant déjà de résister aux pressions des indonésiens, ou parfois aux massacres… Arrive un autre ennemi. Fredo, patrick, moi le con sur mon canap, qui aura peut-être envie de venir…
    On leur propose de la thune, et on leur fait miroiter tout le matos. On les initie à la société de consommation, au business dégueu en les payant, au tourisme dont ils ne sont que les esclaves exploités… Tout ceci est bien préparé, et les équipes arrivent avant, rencontrent les gens, discutent, payent… Patrick et sa copine ont besoin de back up, ce n’est pas si improvisé que ça.
    Quand les équipes repartent, les sakkudais aimeraient bien avoir du riz plus souvent… C’est chiant d’aller chercher le sagou. Les équipes de télé repartent non sans laisser de trace et non sans avoir en quelque sorte perverti ces peuples, blessé ces peuples dans ce qu’ils ont de plus profond, leur culture, leur habitus de vie. Ceci sans oublier le fait que ces équipes seront suivies de jeunes aventuriers, spectateurs, voyageurs vacanciers sur 15 jours à paques ou Noel, clients de qatar airways, truc tour, et « fuckingthetribes around the world operator tour compagny ».
    Le générateur qu’ils ont eu en cadeau les sakkudai, il faut de l’essence. Puis le moteur pour la pirogue offert lui aussi. En voilà des nouveaux besoins qu’ils n’avaient pas. Tient, on dirait que les équipes ont laissé une petite trace de merde derrière eux… ben et moi dans mon canap ? J’y suis pas pour quelque chose ?
    Puis pourquoi cette tribu a eu telle somme d’argent ou ce moteur ? Pourquoi pas nous ? S’en suivent des jalousies, des heurts parfois…. Provoqués eux aussi par fredo et moi dans mon canap.
    Quelques semaines après la diffusion de l’émission de Frédo chez les mentawai, un autre réalisateur allemand, après avoir vu cette émission certainement, a lui aussi pensé que le filon était bon pour se faire un peu de mamaille. J’ai vécu dans la tribu où lui et son équipe sont venus. Frédo donne aussi l’envie à d’autres équipes de télé d’utiliser le filon… Enfin bref, 30 persones dans l’équipe, médecin,techniciens, cuisiniers, …, réquisition de deux humas (maisons traditionnelles mentawai), bouffe, thune, moteurs, rebelotte et dix de der… Cette fois ci les téléspectateurs allemands pour un reportage…
    J’ai pu observer comment un jeune mentawai avec un peu de chance et de contact avait été transformé par l’arrivée de ces westerners. Il en était vraiment content de ce reportage allemand. Une nouvelle Huma plus grande, financée certainement avec un peu ou beaucoup d’argent, de la part de ces équipes, (la somme je n’ai pas pu savoir) des pirogues, ou moteurs….
    En avait-il vraiment besoin ? il n’avait jamais songé à cela avant, aucun besoin d’essence quand on n’a pas de moteur, et quand on a pas besoin de prendre la pirogue pour aller acheter des choses dont on avait pas besoin avant à la ville lointaine elle déjà complètement marquée par la culture et les habitus des étrangers.
    Aujourd’hui je ne peux m’empêcher de penser à tous ces aspects négatifs quand on me parle de cette émission. Ou quand je voyage moi-même. Les vrais peuples isolés, ceux qui nous fuient, pourquoi aller les faire chier et forcement quelque-part les pervertir, les transformer du fait de notre emprunte laissée.
    Aujourd’hui, si je le fais, si je voyage, je dois le faire en essayant d’être responsable.
    Moi seul avec mon sac, je me suis senti, parfois, comme prenant part à ce processus de déculturation quand on me conseillait d’amener un kilo de tabac dans cette tribu qui originellement fume une plante qui pousse dans leur foret. Quand on me disait d’emmener du riz chez des gens qui mangent depuis des centaines d’années du sagou. Quand je devais lutter pour expliquer mon refus de prendre un guide étranger et préférais essayer me démerder seul et essayer de trouver un local pour m’aider, quitte à lui mettre une tite pièce à lui directement dans la main (ceci est discutable aussi ) …. J’ai vu comment, finalement depuis leur alimentation jusqu’à leurs habitudes de vie, de déplacement, lieux d’habitation, mode de cuisson, etc… ils avaient déjà été transformés… Je me dis aujourd’hui que Frédo participe de plein pied à cette horreur en nous mettant la puce à l’oreille et en mettant en scène une forme de voyage complètement irresponsable !
    J’ai vu les hôtels en construction dans la petite ville, port du coin déjà pervertie par les étrangers. J’ai vu les touristes en short qui débarquent à 5 ou 6 avec un guide indonésien ou encore plus étranger à la terre originelle des mentawai. Guide qui exploite des mentawais, le tout pour une option trois nuits dans la jungle avec les mentawai.
    C’est moche !
    Je ne sais pas si je suis parvenu à expliquer le fond de ma pensée, c’est un poil long et désorganisé cette réponse. Je ne prétends rien, je voudrai juste pointer du doigt quelque chose qui m’a tiraillé dans mon premier voyage en terre un peu inconnue… il faut être vigilant à certaines choses quand on voyage. Je ne cautionne pas du tout la façon de voyager de frédo et ses amis…

    tchuss, bravo pour le blog !

    .

    1. Germain Godin Auteur de l'article

      Salut Ludo, merci pour ton témoignage, je l’ai lu avec beaucoup d’intérêt et d’attention. Cela ne m’étonne pas l’ayant brièvement évoqué (faute d’informations) en parlant de certains « arrangements » qui étaient pratiqués. Ton témoignage vient étayer ce point, merci de l’avoir partagé.
      Malheureusement ce n’est pas nouveau, je l’ai moi même vécu avec cette même gêne en Tanzanie où des tribus vendaient leurs coutumes et traditions aux touristes venus les épier (lire http://www.travelmakepeople.com/tanzanie/).
      Et hélas je pense que ce processus de déculturation va prendre de l’ampleur, comme tu le dis si bien, pourquoi se fatiguer à la tâche quand on peut profiter des offrandes des curieux ?

      Je partage totalement ton sentiment à une réserve près que tu me concèderas peut-être, fichons leur la paix, oui ! Mais connaître leur existence et leurs différences est une richesse culturelle à entretenir bien que cette découverte doit effectivement être faite de manière responsable et respectueuse de leur mode de vie (certains le font très bien dans des reportages fabuleux), dommage que ce ne soit pas le cas visiblement de France 2.

    2. VAUGIEN MARIE STEPHANE

      OUI, sentiment ambigu! Au départ j aimais cette émission dépaysante, chaleureuse, les rapports humains qui s y tissaient….Et puis tout cela m’est devenu insupportable, j ai trouvé que ça dégoulinait de faux bons sentiments, même les larmes sncères de Zabou Breitman que j adore m ont laissée froide, limite révulsée, trop sirupeux tout ça! Et puis y a eu le sketch de Timsit! Et là la coupe est pleine!! Je te rejoins point par point!! Bravo d avoir eu le culot de mettre les choses à plat. Moi j ai été navigante longs courriers pendant 30 ans et j ai ce sentiment de donner du bonheur en emmenat tous ces gens dans des endroits paradisiaques, et de les bousiller en même temps ces lieux et les gens qui y habitent…J ai rassemblé mes souvenirs, plus d une cinquantaine dans un bouquin, des pépites de rencontres f…Il s apelle ENTRE DEUX BLEUS et a sa page Face Book pour en lire des extraits si tu veux!! Merci…

      1. Pierrot

        Bonjour,

        Je suppose que Richard parle de l’émission « Nus et culotés » qui est une superbe émission qui invite au voyage, notamment à la découverte de l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>