Travel Make People

La Pologne, Cracovie et Zakopane

Un peu d’évasion dans la froideur hivernale polonaise

Mars 2018, j’ai la bonne surprise de me voir proposer un voyage d’une grosse semaine en Pologne du côté de Cracovie. L’occasion de visiter une ville avec un passé historique lourd, réaliser les horreurs du ghetto et d’Auschwitz avant d’aller prendre un bon bol d’air à la montagne du côté de Zakopane.

Cracovie, ville étudiante et touristique

Cracovie est la 2e plus grande ville polonaise (la 3e après Varsovie et Katowice si on compte l’agglomération) notamment grâce à ses 180 000 étudiants et ses dix millions de touristes à l’année. Ancienne capitale de Pologne, son nom de Krakow est inspiré d’un roi légendaire, Krakus, qui aurait tué un dragon sur la colline de Wavel où est érigé l’un des plus grands châteaux de Pologne.

Kazimierz, le quartier juif de Cracovie

Théâtre de l’ancien ghetto de Cracovie, Kazimierz est L’ENDROIT à visiter à Cracovie. Mêlant l’héritage lourd de l’histoire tragique de la ville à un fourmillement de galeries d’art, de bars, restaurants traditionnels, street art et friperies, le quartier de Kazimierz regorge d’endroits à découvrir au fil des promenades.

Votre ballade pourra commencer par visiter les synagogues et cimetières juifs. Vous trouverez également des vestiges du mur du ghetto notamment à ulica Lipowa ou ulica Limanowskiego 60 à Podgorze.

Vestige du mur du ghetto

Vestige du mur du ghetto

Il faudra absolument s’arrêter Plac Nowy au cœur de Kazimierz où vous trouverez des brocantes, des marchés, de magnifiques fresques de street art, des cafés bars supers jolis et des restaurants pour goûter une zapiekanka notamment. Un incontournable de Cracovie en journée et pour sortir le soir ! (voir bonnes adresses ci-dessous).

Kazimierz

Kazimierz

Dans le quartier voisin de Podgorze, qui est l’authentique quartier du ghetto, vous observerez la Place Bohaterów qui est la place principale du ghetto où les juifs étaient sélectionnés avant d’être déportés. Vous y trouverez le monument aux chaises, un hommage de Roman Polanski (rescapé du ghetto grâce à son évasion au contraire de sa famille qui y ont laissé leur vie) afin de rappeler que les juifs y ont dû abandonner leurs maisons et effets personnels.

Place Bohaterów

Place BohaterówOskar Shindler

Le quartier de Kazimierz a également servi de décor pour le film de Steven Spielberg, « La liste de Shinder » que j’ai pu apprécié juste avant le voyage, un film bouleversant à voir absolument. Il est assez facile de retrouver des endroits du tournage, même par hasard. Pour notre part nous sommes tombés nez à nez avec un escalier sous lequel un enfant juif va se cacher pour échapper aux SS qui vidaient le ghetto. Nous avons également grimpé la Kopiec Kraka qui offre une vue superbe sur la ville, et sur une ancienne carrière qui a servi pour la reconstitution du camp de Płaszów construite non loin pour les besoins du film.

Décor du film La liste de Shindler

Décor du film La liste de Shindler

Reconstitution du camp de Płaszów

Reconstitution du camp de Płaszów

L’usine de Shindler, où travaillaient de nombreux juifs sous les ordres de l’industriel allemand pour échapper à la déportation, est également visitable. Nous sommes passés devant pour mesurer tout le poids émotionnel du lieu mais n’avons pu la visiter car l’horaire limite était dépassée. Pour y aller, pensez à réserver vos billets en ligne pour s’assurer la visite et bon à savoir, l’entrée y est gratuite le premier lundi de chaque mois.

Usine de Shindler

Usine de Shindler

Pour Cracovie, le bilan est terrible, près de 90% des juifs furent éliminés entre 1939 et 1945

Retrouvez l’article sur la visite du camp d’Auschwitz ici

La vieille ville « Stare miasto »

Cracovie c’est aussi la vieille ville, beaucoup plus touristique mais avec de chouettes ballades à faire malgré tout. Toute la vieille ville est piétonne, seules les nombreuses calèches tirées par des chevaux viendront contester le pavé. Vous y trouverez nombre de cafés, musées, monuments, théâtres, restaurants et bars bien que je conseille plutôt ceux de Kasimierz si vous deviez choisir.

Vous tomberez forcément sur la magnifique place du marché (place Rynek), l’une des plus grandes et des plus belles d’Europe où se trouve la Basilique Sainte-Marie. C’est un édifice gothique avec deux tours asymétriques de couleur ocre et dont l’intérieur est vraiment surprenant … Des couleurs psychédéliques qui vous donneront le tournis, à voir absolument.

Place Rynek

Place Rynek

Basilique Sainte-Marie

Basilique Sainte-Marie

Sur cette même place, ne manquez pas la halle aux draps où vous pourrez y acheter de l’artisanat local en bois, peaux de bêtes, des bijoux ainsi que des souvenirs, c’est le cœur commercial de la ville.

Halle au draps à l'intérieur

Halle au draps à l’intérieur

Halles aux draps

Halles aux draps

Nous avons également fait un tour dans les souterrains de Cracovie où il est possible d’observer des objets très anciens trouvés sous la place du marché ainsi que des fouilles archéologiques. Une ballade appréciée. Bon à savoir, le musée souterrain est gratuit tous les mardi hormis le premier mardi du mois.

Toute la vieille ville est bordée d’un parc, les Planty qui forme une ceinture le long des remparts de la vieille ville. Les Planty offrent aux promeneurs, un lieu très privilégié notamment autour de la Barbacane qui était la forteresse qui protégeait autrefois l’entrée de le ville de Cracovie.

La Barbacane

La Barbacane

En vert, les Planty qui encadrent la vieille ville

En vert, les Planty qui encadrent la vieille ville

Au Sud de la vieille ville, n’hésitez pas à prendre un peu de hauteur pour aller visiter le magnifique château de Wawel. C’est le monument le plus visité de Cracovie, c’était le lieu de résidence de la monarchie polonaise pendant 600 ans et tous les grands souverains polonais y sont enterrés. La cour renaissance du château est splendide et accessible gratuitement tout comme la visite du château, de ses cours et de ses remparts. De mémoire, il me semble que ce n’est pas le cas pour la cathédrale située dans l’enceinte du château où quelques euros sont demandés pour la visite.

Chateau de Wawel

Chateau de Wawel

Le château de Wawel domine la Wisla (Vistule en français) qui est là aussi, un endroit vraiment agréable pour s’y balader ou pique-niquer.

Vue sur la Wisla du château

Vue sur la Wisla du château

A ne pas manquer également à Cracovie

– Monter au sommet du tertre Kościuszko pour bénéficier d’une vue panoramique sur la campagne.

– Traversez le pont Kładka Ojca Bernatka qui Kazimierz à Podgórze. C’est une passerelle piétonne avec nombre de personnages faisant des acrobaties sur les câbles du pont

Pont Kładka Ojca Bernatka

Pont Kładka Ojca Bernatka

– Visitez les musées lorsque l’entrée est gratuite (un jour par semaine !!)

Listes des musées et jour de gratuité

Musée archéologique de Cracovie : Gratuit tous les dimanches.
Musée d’art contemporain de Cracovie (MOCAK) : Gratuit tous les mardis.
– Musée de l’Art et de la Technique japonaise Manggha : Gratuit tous les mardis.
Usine d’Oskar Schindler : Gratuit tous les lundis sauf le premier lundi du mois quand il est fermé.

Bonnes adresses à Cracovie

Pour boire une vodka (ou autre) :

* Pijalnia Wodka i Piwa : “Bière et Vodka” (vieille ville)

Une bonne adresse pour goûter de très bons shooters de vodka dont le shupa-shups (testé et approuvé)

Prix : 1 € certains shooters, 1€ le demi de bière

Adresse : Swietego Jana, 5

* Propaganda : (Kazimierz)

Bar old school version rideau de fer à Cracovie (j’ai beaucoup aimé)

Au Propaganda

Au Propaganda

Adresse : Miodowa 20, 31-055 Cracovie

* Alchemia : (Kazimierz)

Alchemia est l’un des premiers bars avec le Singer a avoir participer au renouveau du quartier juif de Kazimierz dans les années 90. Il reste l’un des bars préférés des CracovienNEs et des touristes de passage.

A l'alchemia

A l’alchemia

Adresse : Estery 5, 31-056 Cracovie

* Le singer : (Kazimierz)

Un chouette bar avec pour particularité, des machines à coudre sur les tables dans une ambiance jazzy.

Au Singer

Au Singer

Adresse : Estery 20 31-056 Cracovie

D’autres bonnes adresses que nous n’avons malheureusement pu découvrir.

* Polakowski : Self-service polonais (vieille ville)

Cantine des étudiants et des fauchés. Dans un curieux cadre où de vrais légumes deviennent des objets de décoration, on mange des plats polonais traditionnels dont des soupes sympas variées à des prix imbattables.

Adresse : Plac Wszystkich Sw. 10.

* Klub Finka : (Kazimierz)

Bar sympathique avec décoration récup

Adresse : Ul. Warszauera 1

* Kub Re : (vieille ville)

Bar, terrasse et musique alternative à Cracovie

Adresse : Mikolajska 5, 31-027 Kraków

* Weźże Krafta : (Un peu excentré à l’ouest de la vieille ville)

Pour les fans de lieux désaffectés si vous aimez le style industriel ou en terrasse pour bronzer sur les chaises aux couleurs vives qui contrastent avec la grisaille des murs décrépis.

Adresse : Dolnych Młynów 10/3, 31-124 Cracovie

* U Kacpra : (vieille ville)

Pour écouter du vieux rock en sous-sol

Adresse : Sławkowska 2, 31-011 Cracovie

* The Legends Music Club : (vieille ville)

Pour danser sur de vieux tubes pop-rock et hip hop des années 60’ à 90’

Adresse : Plac Szczepański 3 31-010 Cracovie

* Frantic, le Prozac, le Goraczka : Boites pour danser

Pour aller manger un morceau :

* Once upon a time – Ulica Szeroka 1 : (Kazimierz) Pour replonger dans la culture juive d’antan

Ambiance tamisée et intimiste… Parfait pour un petit break entre deux visites ! A tester absolument, on a adoré !

* U Babci Maliny – Szpitalna 38 : (vieille ville) Pour la cuisine polonaise d’antan

* Morskie Oko – Plac Szczepański 8 : (vieille ville) La délicieuse cuisine des Carpates La bonne cuisine des montagnes !

* Gospoda Koko – Ulica Gołębia 8 : (vieille ville) Pour les grosses faims

* Bar Mleczny – Grodzka 43 : (vieille ville) Pour revivre l’ambiance des cantines communistes

Bar Mleczny en mangeant des pierogis

Bar Mleczny en mangeant des pierogis

* Zapiekanki – Plac Nowy : (Kazimierz) Sur le pouce (version polonaise) A tester absolument !

* Foods trucks – Croisement entre Ulica Świętego Wawrzyńca et Ulica Wąska : (Kazimierz) Sur le pouce (version cuisine du monde)

Que goûter en Pologne ? :

– Les Pierogis : raviolis polonais sucrés ou salés (voir photo juste au dessus)

– Le Zapiekanka : le sandwich polonais : une longue baguette chaude garnie de fromage et de champignons, ou autres accompagnements. Il coûte moins de 7 zlotys (1,50 €) à goûter sur la Plac Nowy de Kazimierz

Zapiekanka

Zapiekanka

– Les alcools polonais alternatifs à la vodka : Le Krupnik, la Zoladkowa, la Wisniowka, les vodka aromatisées (Soplica, Zubrowska)

Pour prendre un bon bol d’air de montagne, direction les Tatras et Zakopane

Avant de partir vers Zakopane, j’avais un peu peur de l’afflux de touristes (2,5 millions par an pour une ville de 30 000 habitants) comme j’avais pu le lire sur certains blogs. Nous avons donc cherché des pistes aux alentours avec sans doute un peu moins de monde pour profiter de la beauté des paysages des Tatras enneigés.

La région de Zakopane est idéale pour partir en randonnée quelle que soit la saison, faire du ski, découvrir l’architecture en bois des villages ou la maison à l’envers du centre-ville, le tout, à 100 km seulement de Cracovie.

On aperçoit en face la crête empruntée

On aperçoit en face la crête empruntéePour notre part nous avons opté pour une promenade en altitude au-dessus de Zakopane après être montés en voiture puis en télésiège. Au sommet, la vue panoramique est splendide mais le vent est puissant et glacial. En manque d’équipements au niveau de l’accroche des chaussures, nous devons rebrousser chemin après une petite ballade glissante sur les crêtes.

Vent fort et froid

Vent fort et froid

Le village de Chocholow

En fin de journée, nous nous promènerons dans le joli village de Chocholow à 17 km au nord-ouest de Zakopane à 750 mètres d’altitude.

Chocholow

Chocholow

C’est un village remarquable pour ses maisons traditionnelles faites en rondins de bois. Le village est très ancien (1592) mais très bien conservé grâce à la tradition locale qui veut que les propriétaires lavent leur maison au savon et à l’eau 2 fois par an.

A voir aussi dans le village, la chapelle Saint Jacques, initialement en bois et qui a été reconstruite dans le style néo-gothique au milieu du XIXe siècle.

Le lac de Morskie Oko

Le lendemain, nous opterons pour le lac de Morskie Oko, le plus grand lac d’origine glaciaire des Hautes Tatras et reconnu par les journalistes du Wall Street Journal comme l’un des 5 plus beaux lacs au monde (ce qui est un peu surfait à mon avis).

La ballade n’est pas très difficile mais assez longue (20 km aller-retour + tour du lac avec 450 D+). Le début de la montée se fait par la route, interdite aux voitures. De nombreux chemins de traverse coupent la forêt et raccourcissent le chemin, mais la pente y est plus rude et cela peut s’avérer très glissant en hiver, les chutes y sont nombreuses. Le chemin longe la rivière Bialka et passe devant les chutes d’eau Mickiewicz. Au-delà de ce point, il est dit que le risque d’Avalanches n’est pas négligeable.

Après 6km de marche, on arrive à Polana Włosienica, une grande clairière d’où on peut admirer le panorama sur les sommets qui entourent le lac. Le lac se situe à 1 395m d’altitude et constitue la principale réserve de truites des Tatras polonaises. Il était complètement gelé à notre venue et pouvions le traverser à pied. Un refuge se situe à côté du lac et un sentier  permet d’en faire le tour offrant de beaux paysages d’hêtres et sapins même si l’abondance de neige nous a obligé à faire demi-tour à mi-parcours.

Vue sur le lac gelé

Vue sur le lac gelé

Du lac, des sentiers permettent de monter plus haut, mais il sera nécessaire d’être bien équipé (au moins l’hiver) voir encadré d’un professionnel. Une belle vue sur le Rysy (2500 mètres), plus haut sommet de Pologne se dévoilera à vous au niveau du lac.

Tour du lac enneigé

Tour du lac enneigé

A ne pas manquer dans les Tatras

L’ascension du Mont Giewont : Une légende évoque des chevaliers endormis au Mont Giewont qui se réveilleront lorsque le pays sera en danger. Il s’agit d’un massif de 3 pics dont le plus haut, le Wielki Giewont (le Grand Giewont), culmine à 1895 mètres d’altitude. On trouve au sommet une croix en acier de 15 mètres de haut qui attire nombre de pélerins. Prévoir environ 6h pour l’ascension et la descente.

Gubałówka : Rando de 10km, du centre de Zakopane, en haut la vue est sympa dès que l’on s’éloigne de vendeurs. Possibilité de monter en funiculaire pour les moins sportifs. Attention c’est pas mal touristique.

Kasprowy Wierch : Bâtiment le plus haut de Pologne, l’observatoire météorologique des Tatras. C’est aussi là qu’un sentier de randonnée serpente précisément entre deux pays (la Pologne au Nord, la Slovaquie au Sud).

Parc Naturel des Bieszczadki : Très joli mais à 4h50 de Zakopane

Czorsztyn : Village proche d’un lac à l’est de Zakopane (1h), château, vue sur les montagnes

Région de Zywiec : Ville au nord-ouest de Zakopane (2h), chouette lac, gouter la bière de Zywiec

Montagnes Babia Gora : Au nord-ouest de Zakopane (1h30), belles randos possibles

Infos pratiques :

– Entrée payante dans le parc national des Tatras mais très bon marché
– Refuges payants à 6 € la nuit et autant pour le repas

– Ne pas hésiter à demander des itinéraires de randonnées dans les offices de tourisme

Mines de sel de Wieliczka

En remontant vers Cracovie pour la fin de notre séjour, nous avons choisi de faire une halte à Wieliczka, à 14 km au sud de Cracovie, pour visiter les mines de sel qui ne sont plus exploitées aujourd’hui.

La Mine de Sel fait partie des lieux les plus visités en Pologne. Le site est incroyable et vous propose deux types de visites : le trajet touristique et le parcours minier.

Photo du web car malheureusement je n'ai plus accès aux nôtres

Photo du web car malheureusement je n’ai plus accès aux nôtres

Le trajet touristique (que nous n’avons pas fait) vous plonge dans une salle de réception sublime où les guides vous dévoilerons les secrets de la mine. Cela semble magnifique mais nous avons finalement privilégié le parcours minier, beaucoup plus immersif du travail du mineur.

Première surprise, nous ne serons que 2 en compagnie d’une guide en langue anglaise. Le parcours minier est beaucoup moins fréquenté que le trajet touristique, nous ne croiserons aucune autre personne dans les 3h de visite, l’occasion de poser toutes nos questions et créer un lien amical avec notre guide. Nous descendrons à plus de 150 mètres sous terre et expérimenterons les diverses tâches du mineur en équipe tout en découvrant les traditions des cérémonies minières ainsi que les systèmes pour acheminer l’eau et renouveler l’air. Les mineurs ont également recréé toute une petite ville sous terre avec un espace « hôpital », des décorations avec des bas-reliefs, des statues, ainsi même qu’une véritable église.

Une expérience que je recommande chaleureusement.

Infos pratiques :

Tarifs : 89 PLN / personne (21,5 €)

Pour Réserver en ligne : https://www.ebilety.kopalnia.pl/gs_rezerwacja.php?Continue=True

Une réflexion au sujet de “La Pologne, Cracovie et Zakopane

  1. Pingback: Visite du camp d’Auschwitz-BirkenauTravel Make People | Travel Make People

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *