Travel Make People

Quelques jours à Prague

Un article en 3 parties avec un peu d’histoire à propos de cette magnifique ville, les endroits incontournables à voir avec quelques curiosités et les bonnes adresses de la vie nocturne praguoise. Bonne lecture !

Une destination très « cheap »

Vol aller-retour en février pendant les vacances scolaires depuis Charleroi : 56 € (pris une semaine seulement avant le départ) avec 25 € de parking pour les 6 jours (contacter flash parking). Transfert aéroport de Prague pour le centre 25 € (pour une voiture, nous l’avons donc partagée à 3). 4 jours en Air Bnb pour 3 personnes a 115 € soit moins de 10 € la nuit par personne pour un logement bien situé et suffisamment spacieux. Suite du séjour en auberge de jeunesse. Prix de la bière sur place, dérisoire. Pour la bouffe c’est également meilleur marché qu’en France.

Un peu plus sur Prague

Prague est la capitale de République Tchèque en Bohème et compte 1 300 000 habitants. Elle est surnommée « La ville dorée », « La ville aux 100 tours » ou encore « Le cœur de l’Europe ». Traversée par la Vltava, connue aussi sur le nom de Moldau en allemand par les locaux, Prague jouit d’une richesse architecturale remarquable mêlant les styles préroman, roman, gothique, baroque, rococo, arts modernes et cubiste. Rien que ça !

Il faut dire que la ville a été préservée des bombardements pendant la seconde guerre mondiale étant envahie dès 1939 par l’armée nazie. La communauté juive praguoise perdra les trois quarts de ses membres envoyés vers le camp d’extermination de Terezín. Libérée par l’armée rouge, les communistes obtiennent tous les pouvoirs après le coup de Prague en 1948.

En 1968, les tchèques tentent de transformer le communisme trop bureaucratique et liberticide, en introduisant le « Socialisme à visage humain ». C’est le Printemps de Prague. Ces mesures visant à redonner la parole aux tchèques tout en faisant reculer la censure fut désapprouvée par l’URSS qui réprima ce mouvement.

En 1989 pendant la crise soviétique, la Révolution de Velours éclate. La Tchécoslovaquie obtient son indépendance de l’URSS et le 17 novembre devient fête nationale de la République. Il faudra cependant attendre 1993, année de la division du pays en deux Etats : La République Tchèque (Tchéquie) et la Slovaquie.

Prague est la 6e ville la plus visitée d’Europe avec ses 5 millions de touristes par an.

Les 12 choses à voir à Prague

1) Balade dans la vieille ville (Staré Mesto)

La vieille ville est le premier endroit que nous avons découvert dès notre arrivée à Prague aux alentours de … minuit. Pas une seconde à perdre, nous découvrons la magnifique place de la vieille ville totalement vide à la recherche d’un endroit accueillant pour trinquer aux vacances qui débutent. Le contraste est assez saisissant comparativement à l’activité débordante de cette place la journée avec les vagues nourries de promeneurs, d’artistes de rue entre jongleurs, free stylers, musiciens, mime, chanteurs etc … Un moment délicieux passé sous un soleil de plomb en février, un vrai bonheur de se glisser dans une église pour y écouter un concert de musique classique composé d’un nombre de musiciens impressionnant, d’y déguster une saucisse locale (attention le pain est dégueu par contre) ou en admirant encore une fois la magnifique horloge astronomique de l’hôtel de ville.

La vieille ville et son horloge

La vieille ville et son horloge

L’horloge justement est un véritable chef d’œuvre du XVe siècle. Il paraît même que l’on aurait crevé les yeux à l’horloger créateur afin qu’il ne puisse jamais reproduire son horloge. Une foule dingue se presse à chaque heure pour observer le défilé des apôtres. Nous l’avons appris à nos dépends alors que nous étions en train de manger sur le pouce sans se soucier de l’heure au pied de l’horloge.

L'horloge astronomique de Prague

L’horloge astronomique de Prague

Les rues alentour ne manquent pas de charme non plus. Des petites ruelles étroites piétonnes et colorées rendent la promenade très agréable malgré l’affluence de l’après-midi. Les fans d’architecture se délecteront du mélange des genres entre gothique, renaissance, baroque, art nouveau et galeries contemporaines.

2) Le Château de Prague et la cathédrale Saint-Guy

Un autre incontournable de votre visite ! Tellement incontournable que nous y sommes allés 2 fois, ratant 2 fois l’horaire limite pour la visite de la cathédrale (horaires fluctuantes selon les saisons), damned.

Cathédrale Saint-Guy dans le château

Cathédrale Saint-Guy dans le château

Ne vous épargnez pas la petite grimpette pour atteindre le château de Prague. Le site est immense. Il accueille des cours gigantesques, des églises, une basilique, des tours, des jardins, des musées, la ruelle d’or et bien sûr, la cathédrale Saint-Guy. L’intérieur de la cathédrale semble magnifique grâce notamment à ses vitraux. Autrefois résidence royale, le château est aujourd’hui la résidence du président tchèque.

Château de Prague - Crédit Guide Michelin

Château de Prague – Crédit Guide Michelin

L’accès au château est gratuit mais je crois que l’accès à la cathédrale est lui payant.

Pour ne pas vous faire avoir comme moi, les horaires d’ouverture sont de novembre à mars de 9h à 16h, d’avril à octobre de 9h à 18h.

3) Le pont Charles entre la vieille ville et le château

Aaaaah le pont Charles, je ne me souviens plus du nombre incalculables de fois que nous l’avons traversé en 6 jours : de jour, de nuit, parmi les foules, solitairement, slalomant entre les dessinateurs des rues, les quelques musiciens encore peu nombreux en cette fin d’hiver … à le photographier de face, d’en haut, à reculons, d’une rive à l’autre et avec la complicité des cygnes, canards et autre ragondin.

Pont Charles à la tombée de la nuit

Pont Charles à la tombée de la nuit

Vous y arriverez très naturellement en passant de la vieille ville au quartier de Mala Strana où demeure le château de Prague en enjambant la Vltava. Initialement baptisé pont de pierre ou pont de Prague, le pont a été renommé en l’honneur de Charles IV et ses grands travaux d’embellissement de la ville. Le Pont Charles, le plus ancien de Prague, supporte 21 statues et une grande tour gothique qu’il est possible de visiter pour quelques couronnes.

4) Les Crawling Babies sur l’île Kampa le long de la Vltatlva

Un bon endroit pour contempler le pont Charles, c’est l’île Kampa. Cette petite île a été élue 2e plus belle île urbaine au monde derrière l’île Saint-Louis de Paris et doit constituer un nouveau passage obligé de votre séjour.

Pont Charles vu de l'île

Pont Charles vu de l’île

Au cours de votre visite dans le parc jouxté au Musée Kampa, vous risquez de rencontrer trois gigantesques bébés noirs sans visage crapahutant à quatre pattes les fesses à l’air. Ils sont l’œuvre de David Cerny et vous pouvez d’ailleurs en retrouver d’autres qui escaladent la gigantesque tour télé visible de loin du quartier de Zizkov.

Crawling babies

Crawling babies

On trouve également souvent des musiciens dans le parc qui s’occupent agréablement de l’ambiance sonore.

Une balade sur le l’île le long du canal est aussi fortement appréciable et permet de prendre des clichés inter-générationnaux assez sympa.

Hope

Hope

5) Admirer le Lennon Wall

Ce joli mémorial informel en hommage à John Lennon a été érigé dans les années 1980. Il recueil depuis des centaines de messages des fans sous formes de graffitis colorés.

John Lennon Wall

John Lennon Wall

6) Pique-niquer sur la colline de Petrin dans le quartier de Mala Strana

Malheureusement, je me suis arrêté à son pied devant le monument dédié aux victimes du communisme (7 silhouettes humaines qui se dégradent en montant les escaliers témoignant de la souffrance infligée aux prisonniers politiques du communisme). Je n’y suis pas monté à regret car ça a l’air vraiment très sympa surtout au printemps dans les vergers en fleurs. Un petit coin préservé des foules touristiques pour profiter du soleil avec les praguois. On l’aperçoit assez facilement au loin notamment grâce à la petite tour Eiffel de Prague (tour de Pétrin) et son funiculaire.

Mémorial aux victimes du communisme - Paula Garcia de Nicolas

Mémorial aux victimes du communisme – Paula Garcia de Nicolas

De là-haut, vous aurez une belle vue sur Prague et pourrez-vous balader après le pique-nique dans le monastère où dans l’observatoire qui se trouvent sur la colline. Vous pouvez également monter les 300 marches de la tour pour observer la vieille ville de Prague et le pont Charles.

Colline de Pétrin - Quand partir

Colline de Pétrin – Quand partir

7) Contempler la maison dansante

Il n’y a rien de dinguissime car il sera juste possible d’aller prendre une photo sympa. A mettre sur son itinéraire de ballade mais ce sera une étape très rapide.

La maison dansante

La maison dansante

Le petit truc cool à savoir : la maison dansante s’inspire de deux célèbres danseurs que sont : Fred Astair (tour de pierre symbolisant un homme fin avec un chapeau) et Ginger Rogers (tour de verre représentant la robe virevoltante de Ginger).

Pour allonger la visite, il y a un resto bar rooftop au 7e étage « Ginger & Fred » avec une super vue sur le château, à tester !

8) Visiter le Clementinum

Un de mes regrets à Prague tant les photos de ces bâtiments baroques sont magnifiques !! Le Clementinum abritait un couvent puis le collège des Jésuites. Aujourd’hui, il accueille la bibliothèque nationale tchèque et ses 6 millions d’ouvrages. C’est la 2e plus grande construction de Prague après le château.

Clementinum

Clementinum – Olivier Martel Savoie

Cet endroit a l’air tout bonnement magique ! Il est d’ailleurs comparé au décor du dessin animé de Disney la belle et la bête.

Depuis la vieille ville, il est aussi possible de visiter la tour astronomique adjointe au Clementinum pour y découvrir là aussi une vue magnifique sur Prague et son château.

9) Le musée du communisme ou KGB Muzeum

Pour les curieux de la période communiste. Beaucoup d’anecdotes, d’objets d’époques, de rétrospectives projetées, d’histoire de la Tchéquie et du communisme en général, le fonctionnement du système scolaire, l’armée soviétique, l’ancien monument de Letna à la gloire de Staline … C’est très intéressant mais c’est beaucoup de lecture (français et anglais pour les vidéos). Les chances de décrocher comme moi au fur et à mesure sont importantes mais j’ai eu le bonheur de rencontrer Joseph et Vladimir sur le chemin des toilettes avant de trouver et ramener quelques très belles cartes postales pour les copains.

Staline et Lénine au musée du communisme

Staline et Lénine au musée du communisme

10) Les œuvres géniales de David Cerny

Je vous ai déjà parlé des bébés rampants mais vous trouverez d’autres merveilles de cet artiste provocateur dans tout Prague. Quelques morceaux choisis :

Les mecs qui pissent devant le musée Kafka : Deux hommes qui urinent sur la République Tchèque, je ne connais pas le message caché mais vous apprécierez voir ces mouvements de pénis articulés. Vous pouvez même leur faire uriner votre texte en envoyant un SMS au numéro affiché au pied de la statue. J’ai découvert ça en rentrant seulement, je veux votre débrief si vous avez essayé.

C’est ici : Musée Frank Kafka – Hergetova Cihelna, Cihelná 2b

Le cheval du passage Lucerna : Il s’agit du saint patron des tchèques, Saint Venceslas qui monte son fidèle destrier en siégeant sur son ventre … Profitez du passage pour aller boire un verre au café art déco juste à côté.

C’est ici : Pasáž Lucerna – entrée au 61 de la rue Štěpánská ou au 36 de la rue Vodičkova

La voiture sur pattes des jardins de l’ambassade d’Allemagne : J’ai lu que cette voiture symbolisait l’exode d’allemand vers Prague juste avant la chute du mur de Berlin. La plupart roulant en trabant, la célèbre voiture de RDA qui furent abandonnées quand tous les exilés furent invités à rallier l’ouest en train.

Voiture Trabant - Crédit Prague secrète

Voiture Trabant – Crédit Prague secrète

C’est ici : Ambassade d’Allemagne – Vlašská 19

La tête dans l’cul : Appelée Brownnosers mais il est difficile de ne pas penser à ce renaming. Vous trouverez littéralement une personne géante penchée en avant avec un bel orifice en lieu et place de l’anus par lequel vous pourrez appréciez une petite vidéo si vous y plongez la tête après avoir grimpé à l’échelle.

Crédit Prague secrète

Crédit Prague secrète

C’est ici : galerie Futura – Holečkova 49

La tête de Kafka : Il s’agit d’une immense tête articulée composée d’un nombre important de « couches » qui tournent et se déforment pour présenter le buste dans une autre orientation. C’est assez spectaculaire.

C’est ici : Vladislavova 24

L’homme suspendu : Non loin de la tête, vous trouverez notre bon vieux philosophe Sigmund Freud en fâcheuse posture bien qu’il ai l’air relativement serein avec sa main dans la poche. Il est pourtant accroché au-dessus du vide à une fine planche. Cet homme doit avoir une poigne d’enfer !

Crédit Prague Secrète

Crédit Prague Secrète

C’est ici : Jonction des rues Na Perštýně et Husova près du square Bethlehem

In Utero : Une femme nue aux formes généreuses dont il est possible de visiter ses entrailles en pénétrant son corps par son vagin, du Cerny !

C’est ici : Rue Dlouha

11) Le cimetière juif de Prague

En arpentant largement Prague à pied pendant 6 jours, nous avons fait une petite escale au cimetière juif au nord du centre. L’enchevêtrement des pierres tombales est assez fou et poétique. Malgré cela, il est facile de lire qu’on entre dans ce cimetière comme dans une attraction (le prix n’est d’ailleurs pas donné comparativement au prix des bières …) en suivant un chemin unique et balisé, c’est dommage. Heureusement, hors saison, nous n’avons pas subi les hordes de touristes déambulant dans les allées du cimetière.

Il y a pas mal de synagogues tout autour issues de Josefov, l’ancienne cité juive de Prague. Il semblerait que la plus intéressante soit celle de la vieille-nouvelle, la plus vieille d’Europe en activité.

Dans l'étoile, le château de Prague

Dans l’étoile, le château de Prague

12) Les ascenseurs continus de Prague, les paternosters

Voilà une curiosité de Prague, les ascenseurs qui ne s’arrêtent jamais et qu’il faut prendre en vol. Ce sont des cabines ouvertes très lentes mais qui permettent de transporter plus de personnes en même temps mais attention, ce n’est pas sans risque. Les Paternosters n’ont pas de sécurité et peuvent être parfois mortels si vous n’avez pas le bon timing.

A Prague, vous en trouverez à ces adresses :

– Palác Lucerna, Štěpánská 61, Praha 1 (dans le centre près de la place Wenceslas)

– Úřad městské části Praha 1, Vodičkova 18, Praha 1

– Palác YMCA, Na Poříčí 12, Praha 1

– Dans le bâtiment de la maison de la radio, celui des facultés de génie mécanique et de génie électrique au siège de la banque Komerční banka et au ministère de l’Industrie.

Les bonnes adresses pour sortir à Prague

Outre le tourisme culturel, s’il y a bien un autre domaine où nous avons été très actifs, c’est bien sur celui de la vie nocturne. 6 jours sur place, 6 soirées à expérimenter les diverses adresses praguoises pour boire un verre et danser dans une bonne ambiance.

Un premier constat qui ne surprendra personne, il est beaucoup plus facile de trouver du monde en ville entre le jeudi et le samedi que du lundi au mercredi. J’ai eu beau lire que Prague était une ville en permanence effervescente, de mon expérience, le début de semaine en février n’est pas encore très caliente. Cela dit, nous avons toujours trouvé un endroit pour danser un petit peu en petit comité, tour d’horizons des places to drink / danse à Prague.

Je tente une petite classification selon les intentions que vous amèneraient plutôt vers l’un ou l’autre.

Pour boire un verre tranquille :

Anonymous bar :

Notre premier bar à notre arrivée à Prague. Vous y trouverez une ambiance cosy, aux décors très soignés sur le thème du collectif de hacker anonymous. Vous pourrez y boire des cocktails très sympas mais si vous préférez savourer une bonne bière, aller plutôt en face au popo café. Attention l’entrée est très discrète, n’hésitez pas à vous aventurer dans la petite cour et de pousser la porte sur votre droite au bout de la cour.

Adresse : Michalska 432/12, Prague

Le popo café :

Notre première bière, nous l’avons bu dans ce sympathique bar sous-terrain à l’ambiance sombre cave voutée. Nous y avons également découvert un cocktail au nom de « Adios Motherfucker » qui vous mettra dans l’ambiance en quelques gorgées (vodka, tequila, gin, rhum, curaçao et sprite). Souvent des concerts y sont organisés rendant sans doute l’atmosphère beaucoup moins tranquille que notre visite du lundi soir.

Adios Motherfucker au popo café

Adios Motherfucker au popo café

Adresse : Michalska 15, Praha 1

L’Fleur :

Pour aller boire des cocktails (pas donnés mais originaux) ou un bon vin du côté de Dlouha Street dans une ambiance feutrée.

Adresse : V Kolkovně 920/5 (proche Dlouha Street)

Bukowski’s dans le quartier de Žižkov :

Si vous voulez vous éloignez du centre, allez faire un tour dans le quartier de Žižkov beaucoup moins touristique. Il y a 300 bars à Žižkov, ce qui en ferait le quartier d’Europe avec la plus grande densité de bars souvent bien moins chers que dans la vieille ville.

Au Bukowski’s, vous pourrez y déguster des délicieux cocktails dans une ambiance chaleureuse et intimiste avec lumière tamisée.

Adresse : Borivojova, 86

Pour boire un verre ou danser ou sous-sol :

Double Trouble :

Très peu de touristes dans ce sympathique bar, pas très grand mais assez pour se déhancher au sous-sol sur de la musique pop rock techno ou boire un verre tranquillou dans la salle adjacente. Lors de notre venue, nous sommes tombés sur une grosse soirée étudiante des praguois.

Adresse : Melantrichova, 17

Harley Bar :

Notre destination finale de notre première nuit où nous avons trouvé un bar polyvalent entre bières, cocktails et shooters avec une ambiance motarde très rock n’roll pour danser sur les tables dès le lundi soir bien que nous ne fûmes pas très nombreux. Il doit y avoir une ambiance géniale le week-end.

Harley un lundi soir

Adresse : Dlouhá 18

James Dean :

Voilà une autre très bonne adresse. Au rez-de-chaussée, une brasserie finement décorée avec des portraits de James ou Marylin, jukebox, ventilos et serveuses habillées avec l’uniforme américain robe courte et tablier pour vous plonger dans l’atmosphère US des 50’s. Au sous-sol, un dancefloor pour bouger toute la nuit avec une bière ou un cocktail sur des musiques (entre autres) des 50’s et 60’s. N’hésitez pas à visiter les toilettes du bistrot garnies de portraits pop art de James et des urinoirs aux lèvres de Marylin.

Bar du rdc

Bar du rdc

Adresse : V Kolkovně 1 (proche Dlouha Street)

Steampunk :

Dans le même style que le James Dean (qui est d’ailleurs le bar voisin). L’ambiance y est vite caliente au sous-sol (ça danse sur le zinc) avec une déco intégralement révolution industrielle du XIXe. J’ai beaucoup aimé.

Adresse : V Kolkovne 5/290 (proche Dlouha Street)

Les club pour danser :

Le Roxy :

Une belle salle avec un balcon surplombant le dancefloor. Le Roxy accueille très régulièrement des artistes et DJ’s internationaux pour mettre le feu. L’entrée y est très bon marché. Vous pouvez également boire un coup au Nod (bar avec expos, défilés, concerts) juste au-dessus avant de descendre enflammer le roxy.

Adresse : Dlouhá 33

Chapeau rouge :

Nous avons découvert ce lieu sur les conseils de notre chauffeur de taxi à la recherche d’une bonne ambiance pour finir notre nuit. Nous avons découvert au chapeau rouge : 3 étages pour 3 ambiances, le tout avec des consos à des prix très attractifs. Au rez-de-chaussée, vous trouverez le bar avec de la musique plutôt électro funk. Au premier sous-sol se regrouperont les amateurs d’électro, dance, rnb music tandis qu’au troisième vous profiterez de nombreux concerts live de musique expérimentale en tout genre. Il y en aura pour tous les goûts.

Adresse : Jakubská 2

Karlovy lázně :

Et si les 3 étapes du chapeau rouge ne vous suffisent pas, optez pour les 5 du plus grand club d’Europe Central, le Karlovy Làzně. Les avis sont moins élogieux pour ce club très fréquenté par les jeunes touristes. Pour ma part, l’expérience fut intéressante mais un peu tôt dans la semaine si bien que nous n’ayons pas pu profiter d’une ambiance électrique … ce qui n’a pas empêché nombre de renversements de verres d’alcool rendant le dancefloor très collant. Ici les thématiques des étages sont un rdc mainstream, le second dance music, rétro et un dernier hip-hop. Ca ne fait que 4 ? C’est parce que vous avez un ice bar en sous-sol et un étage chill out posé tout en haut.

Salle rétro

Salle rétro

Adresse : Novotného lávka 198/13

Lucerna music bar :

Notre dernière soirée avant de quitter Prague, nous l’avons passé au Lucerna avec les amis rencontrés à l’auberge de jeunesse. L’établissement accueille de très nombreux concerts et également un club avec une immense salle au sous-sol tout proche de la grande place Venceslas.

Adresse : Štěpánská 61

Palac Akropolis :

The place to be dans le quartier de Žižkov. Un énorme bâtiment pour aller boire un verre, manger, profiter des nombreux concerts, expos ou des DJ’s dans 3 salles. Le complexe à culture alternative peut accueillir 800 personnes et offre une diversité musicale très riche car vous pourrez y entendre du rock, du reggae, du jazz, du hip-hop, mais aussi du rnb et des airs latinos.

Adresse :Kubelíkova 1548/27

Pour regarder le match de votre équipe favorite :

Rocky O’Reilly’s :

Nous avons fait une halte dans ce pub irlandais pour ne pas manquer l’affiche (aller) entre le PSG et MU. Belle ambiance avec beaucoup d’étrangers venus profiter des écrans comme nous. En dehors de ça, pas grand intérêt à fréquenter ce bar rempli de touristes à la bière bien plus chère qu’ailleurs.

Adresse : Štěpánská 32

The best night you will never remember :

Et si vous voulez tenter une autre experience dans les bars de Prague, vous pouvez essayer le « Clock Tower Bar Crawl » (tournée des bars de l’horloge) aussi appelée « The best night you will never remember » (la nuit dont vous ne vous souviendrez jamais).

Cette soirée nous a été proposée par notre auberge avec les voyageurs que nous avons rencontrés. On ne savait pas trop dans quoi on mettait les pieds au début mais ça semblait assez sympa, surtout de le partager avec les collègues de l’auberge.

Le principe : Une succession de bars où vous êtes emmenés tel un troupeau de jeunes assoiffés d’alcool avec un premier bar où pendant 2h30, tout est illimité. Une première heure uniquement sur bière et vin puis au bout d’une heure vous pouvez commander des shooters et des cocktails. Evidemment vous vous doutez que ce ne sont pas les meilleurs cocktails que vous boirez dans un bar mais plus du niveau de cocktails que vous feriez avec des potes à la maison en mode before. Ca passe bien, mais vaut mieux le savoir. Au programme du premier bistrot musique pour s’ambiancer, baby foot, discussions, rencontres et tournoi de beer pong (toujours invaincu à ce jour 😉 ).

Team franco néozédo américaine de beer pong

Team franco néozédo américaine de beer pong

Vous êtes ensuite conduits vers d’autres bars (le dejavu et le Bugsy’s bar il me semble) où vous êtes accueillis par un shoot gratuit. Ensuite cette fois, il vous faut payer vos consos (assez raisonnables). Vous enchaînez 2 ou 3 nouveaux bars avec les mêmes personnes qui vous suivent depuis le début (que des touristes évidemment mais l’ambiance était très détendue).

Photo Bombing

Photo Bombing

Pour terminer la soirée, vous êtes emmenés dans l’une des grosses boites de Prague (entrée comprise dans le tarif de la soirée 25 ou 50 balles par personne je sais plus) pour terminer jusqu’au petit matin.

L’idée était sympa mais il faut accepter de suivre tel du bétail. Au bout du 4e bar, nous avons choisi de reprendre les rennes de notre soirée et d’aller se déhancher vers le James Dean et le Steampunk.

Pour manger un bout et dormir à Prague

Bon je dois vous avouer en revanche que nous n’avons pas trop exploré la gastronomie tchèque. Un petit resto chaque midi mais nous avons surtout fait dans l’international. Un resto mexicain, un italien très bon place Venceslas, un resto chinois très loin du centre (très peu onéreux du coup) mais quand même un resto tchèque très original : le Vytopna Railway.

Le Vytopna Railway est un resto qui a la particularité d’avoir des tables toutes desservies par des rails sur lesquels un train se balade pour vous livrer vos bières et autres commandes liquides. Très original ! En plus de ça, la qualité de la nourriture (spécialités tchèques pour le coup) était très bonne et nous nous sommes régalés. Evidemment vous payez un peu le concept du resto, c’est un peu plus cher qu’ailleurs mais ça reste abordable.

Purée de pommes de terre, poulet pané, un régal

Purée de pommes de terre, poulet pané, un régal

Pour dormir, vous trouverez facilement nombre de logements en Air bnb même en dernière minute.

Si vous voulez tenter l’expérience auberge de jeunesse, je ne saurai que vous les recommander tant nous y avons été bien accueillis. D’ailleurs, deux des trois auberges les mieux notées au monde se trouvent à Prague (classement hostelworld 2019 sur 33 000 hôtels). Il s’agit de The roadhouse près du pont Charles (number one) et Hostel One Miru (un peu après la place Wenceslas).

Préparation du repas Végé à l'auberge

Préparation du repas Végé à l’auberge

Nous avons tenté de réserver la première pour le lendemain en février, tout était complet mais nous avons réussi à trouver 2 lits pour 3 nuits à l’Hostel One Miru. Un peu excentrée de la vieille ville dans le chouette quartier de Vinohrady, il faudra marcher un peu pour rentrer de vos embardées nocturnes (ou prendre le taxi / uber, ça coûte pas grand-chose).

Quartier de Vinohrady

Quartier de Vinohrady

L’accueil y est très chaleureux, les lits confortables avec possibilité de tirer le rideau pour être paisible à l’abri des lumières et des regards. Chaque soir, un repas végétarien est partagé gratuitement préparé par les bénévoles de l’auberge. Des activités sont également proposées pour connecter les résidents. A défaut, vous pourrez vous délasser dans la pièce détente partagée entre netflix et console à disposition de ceux qui ne cèderont pas aux sirènes des soirées praguoises.

Before à l'auberge

Before à l’auberge

J’espère que ces quelques mots vous donneront envie de découvrir cette magnifique capitale 🙂

Une réflexion au sujet de “Quelques jours à Prague

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *